5 albums d’Oliver Jeffers pour changer le monde

Depuis le début des années 2000, Oliver Jeffers a su se faire une place de choix dans le paysage de plus en plus étendu de la littérature jeunesse. Avec ses dessins simples et ses histoires emplies de poésie, l’auteur-illustrateur n’a pas manqué d’imposer son style unique et d’enchanter les enfants et les adultes du monde entier. Devenue indispensable dans toute bibliothèque qui se respecte, l’œuvre d’Oliver Jeffers a également revêtu des couleurs plus engagées au fil des ans, pour inviter intimement tous ses lecteurs à construire un monde plus beau. Après avoir découvert son magnifique album Nous sommes là, partons à la rencontre de cinq autres de ses ouvrages, pour une plongée immersive dans l’univers de cet auteur-illustrateur tout droit venu d’Irlande du Nord.


Comment attraper une étoile

Tous les enfants ont un jour rêvé de décrocher la Lune ou de toucher les étoiles. Pour son tout premier album publié en 2005, Oliver Jeffers nous conte les aventures d’un petit garçon ordinaire, qui a pour rêve secret d’attraper un astre lumineux pour en faire son ami. Déterminé dans sa tâche, désireux de sortir de sa solitude, l’enfant essaie par tous les moyens d’atteindre son but : attendre patiemment que la nuit tombe, grimper en haut d’un arbre, lancer un lasso ou encore demander à une mouette de le porter sur son dos… Mais rien à faire, l’étoile reste hors de sa portée ! Dans cet album mignonnet à la chute savoureuse, Oliver Jeffers, tout en nous invitant à savourer les jolis trésors que notre Terre a à nous offrir, ne manque pas de rappeler aux petits comme aux grands qu’il est possible de réaliser ses rêves si l’on apprend à les regarder sous un angle différent. Un magnifique album pour garder les pieds sur terre tout en ayant la tête dans les étoiles !


L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres

Qui n’a jamais connu cet empressement à dévorer des livres, par peur de manquer de temps ou par angoisse de ne pas tout découvrir ? C’est le destin de Henry, un petit garçon qui dévorait littéralement les livres, d’abord avec hésitation, puis de plus en plus gloutonnement, pour devenir l’enfant le plus cultivé de la planète. Seulement voilà, à force d’enchaîner les lectures – ou plutôt les repas -, Henry mélange tout, les phrases se confondent, l’indigestion n’est pas loin. Dans cet album infiniment drôle et édifiant, Oliver Jeffers nous rappelle qu’il ne suffit pas, pour être intelligent, d’avaler avidement des livres sans prendre le temps de les savourer, et nous invite à nous poser un instant pour apprécier réellement ce que nous tenons entre nos mains ou devant nos yeux. À l’heure où la surconsommation culturelle et la vitesse de l’information ont dévoré toute idée d’analyse et de réflexion, l’auteur nous offre une ode indispensable à la lenteur de l’apprentissage, au plaisir de la lecture et à la curiosité sincère, pour contrer la frénésie qui s’est emparée de nos esprits contemporains.


Le cœur et la bouteille

Il n’est jamais aisé pour la littérature jeunesse d’aborder le deuil dans toute sa complexité. C’est pourtant le défi que relève haut la main Oliver Jeffers dans Le coeur et la bouteille, un album particulièrement sensible et humain. Après la mort d’un membre de sa famille, auprès de qui elle s’était ouverte à toutes les curiosités du monde, une jeune fille décide d’enfermer son cœur en bouteille pour ne plus ressentir la souffrance et le chagrin. Dénuée d’émotions, encombrée par ce lourd fardeau, elle découvre rapidement que cette bouteille ne la protège pas uniquement des sentiments les plus tristes, mais aussi des sensations agréables, des petits plaisirs de la vie, de la beauté du monde et surtout des choses qu’elle avait appris à aimer au contact de ce proche disparu. Grâce à une symbolique forte et beaucoup de délicatesse, Oliver Jeffers esquisse tous les obstacles que l’on peut rencontrer sur le chemin du deuil, tout en faisant la part belle aux souvenirs et à l’héritage précieux de ceux qui nous ont quittés.


Le destin de Fausto

Des albums jeunesse d’Oliver Jeffers, Le Destin de Fausto est certainement le plus adulte de tous, celui qui semble s’adresser bien davantage aux parents qu’aux enfants. Avec des dessins minimalistes, des couleurs éthérées et un texte qui ne s’encombre pas de futilités, Le Destin de Fausto revêt des allures de conte cruel au propos assez radical. Fausto est un homme lambda qui croit que tout lui appartient. Un jour, il décide d’aller faire l’inventaire de tout ce qu’il possède : devant son impétuosité et son orgueil démesuré, la fleur, le mouton, l’arbre, le lac et la montagne finissent par se soumettre, en devenant la propriété de cet être insatiable. Mais lorsqu’il fait face à l’océan, immense et insaisissable, l’homme est confronté à sa vanité et à sa petitesse. À travers ce protagoniste antipathique et mégalomane, Oliver Jeffers combat vivement l’idée de l’être humain comme espèce dominante, dans une fable politique et écologique à la puissance remarquable. Une leçon de vie bouleversante pour ne jamais oublier que Mère Nature n’a pas besoin de nous pour exister et prospérer en paix.


Toi et moi, ce que nous construirons ensemble

Dans ce nouvel album paru en novembre dernier, Oliver Jeffers semble plus que jamais préoccupé par le devenir des êtres humains. Après avoir dédié Nous sommes là à son petit garçon, il écrit ce nouvel opus à destination de sa fille, pour mieux construire avec elle le monde de demain. À travers des illustrations toujours aussi colorées et enchanteresses, Oliver Jeffers nous invite à réinventer nos vies actuelles : passer du temps avec nos proches, apprendre à contempler la beauté du monde, se montrer patient et à l’écoute de soi et des autres sont autant de petites pistes que nous offre l’auteur pour illuminer notre quotidien. En prônant l’importance de ce que les parents transmettent aux générations futures, Oliver Jeffers véhicule cette idée magnifique que les enfants, qu’il s’agit d’éveiller dès aujourd’hui au respect de la nature et aux plaisirs simples de la vie, sont notre seul espoir de construire un horizon plus doux et un avenir meilleur.


Pour aller plus loin dans l’univers d’Oliver Jeffers :

oliverjeffers.com


 

2 réflexions sur « 5 albums d’Oliver Jeffers pour changer le monde »

  1. Coucou Emilie, je note cela précieusement pour mes nièces car je ne connaissais pas l’auteur Oliver Jeffers. Son univers a l’air d’être très riche et permet de réfléchir sur notre monde et son avenir. Toujours autant de plaisir à te lire. Je te souhaite une excellente soirée, passe un beau week-end, bientôt noël ! Les librairies ont réouverts et cela donnent du baume au cœur. @très vite Emilie 😊😊

    Aimé par 2 personnes

    1. Coucou Frédéric ! J’espère que toi et tes nièces apprécierez ces magnifiques albums ! Oliver Jeffers est vraiment l’une de mes plus belles découvertes en littérature jeunesse ! 🙂
      Oui, allons nous réchauffer le cœur dans les librairies et les médiathèques, ça fait toujours du bien !
      Passe une belle semaine Frédéric et à très bientôt ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s