Les meilleures séries vues en 2021

En cette année 2021 encore marquée par l’inquiétude, les téléspectateurs se sont plus que jamais tournés vers leurs petits écrans pour échapper à la réalité et mieux se noyer dans la fiction. Pour répondre à un besoin de tendresse devenu planétaire, les plateformes en ligne ont su proposer des séries nimbées d’humour et de lumière, qui ont aussi marqué le retour en force du genre comique, pourtant tombé en désuétude depuis une dizaine d’années. Côté revisionnages personnels, c’est la nostalgie qui a primé cette année avec deux séries qui ont profondément marqué mon adolescence, diffusées dans les années 1990 et 2000. D’autres séries plus dramatiques mais pas moins enthousiasmantes ont plongé au cœur de l’humain pour en révéler tous les travers et les éclats, finissant d’embellir cette année télévisuelle définitivement riche en émotions.


Friends (10 saisons)

Dix-sept ans après la fin de la dixième et dernière saison, on ne se lasse toujours pas de replonger à la moindre occasion dans Friends, sans aucun doute la série la plus culte de tous les temps. Comme pour s’assurer qu’elle n’a pas pris une ride, que les personnages nous font toujours autant rire ou tout simplement par pure envie de passer un bon moment, on finit toujours pas revenir vers Friends, à différentes étapes de notre vie, ou plutôt est-ce Friends qui finit toujours pas revenir vers nous. Grâce à son illustre bande d’amis, son humour irrésistible et son propos universel sur la recherche du bonheur, Friends est devenue la série de toute une génération et continue de trouver son public aujourd’hui. Avec leurs personnalités savoureuses et leurs imperfections si proches des nôtres, Ross, Monica, Joey, Rachel, Chandler et Phoebe ont su nous faire rire et pleurer comme aucun autre personnage avant eux ni aucun autre depuis. Comédie indémodable et inégalée, instantanément familière et réconfortante, Friends restera pour toujours la série qui nous a vu grandir et qui nous accompagnera tout au long de notre vie, jusqu’à nos vieux jours.


One Tree Hill (saisons 1 à 6)

Aux côtés de Dawson’s Creek, Veronica Mars et The OC, One Tree Hill fait incontestablement partie des séries adolescentes qui ont marqué les années 2000. La série nous plonge dans la petite ville de Tree Hill, en Caroline du Nord, où vivent Lucas et Nathan Scott, deux demi-frères rivaux aux existences et aux personnalités complètement opposées. Tissée d’intrigues romantiques et de drames familiaux, habitée par des personnages inoubliables, parcourue par des moments magnifiques et des leçons de vie uniques, One Tree Hill s’est rapidement imposée comme une série irremplaçable. Au fil des saisons, alors que les protagonistes tissent des amitiés indéfectibles, embrassent leurs destins amoureux ou atteignent leurs ambitions professionnelles, One Tree Hill devient une grande série sur le rêve américain dans ce qu’il a de plus idéaliste, de plus naïf, de plus beau. Grâce à une bande-originale pop-rock mélancolique, des citations littéraires remplies de philosophie et de nombreux épisodes bouleversants, la série porte le spectateur dans ses propres espoirs et le conforte dans cette idée utopiste mais sublime : malgré les épreuves traversées au cours de notre existence, en dépit des obstacles rencontrés sur la route, les rêves finissent toujours par se réaliser.


The Sex Lives of College Girls (saison 1)

Après son remake de Quatre mariages et un enterrement et sa série adolescente Never Have I Ever, deux programmes sympathiques mais peu mémorables, Mindy Kaling revient en force sur nos petits écrans. Avec The Sex Lives of College Girls, une série pétillante et décomplexée, l’actrice-créatrice nous embarque dans le quotidien effréné de Kimberly, Leighton, Whitney et Bela, quatre jeunes filles très différentes forcées de cohabiter dans leur dortoir universitaire. Répliques bien senties, amitiés inattendues et solidarité féminine sont au programme de cette série extrêmement drôle et profondément attachante. Sous ses atours de série « à l’ancienne », The Sex Lives of College Girls ne manque pas d’affirmer son féminisme, en intégrant intelligemment ses revendications au scénario et en rédéfinissant les codes de la romance universitaire grâce à un girl power toujours positif. En plus de toutes ses qualités indéniables, la série a également le mérite de révéler Pauline Chalamet (qui n’est autre que la grande sœur de Timothée), une excellente actrice très certainement promise à une brillante carrière comique.


Acapulco (saison 1)

La plateforme Apple TV+ semble avoir un don pour proposer des programmes réconfortants et bienveillants. Après Ted Lasso et Trying, deux séries qui réchauffent le cœur, c’est au tour d’Acapulco de venir illuminer nos écrans. Solaire et rafraîchissante, bourrée d’humour et d’émotions, la série est une plongée enthousiasmante dans le Mexique des années 1980, où le jeune Maximo, issu des quartiers populaires, rêve de travailler dans l’hôtel de luxe Las Colinas. Remplie de tendresse et dénuée de clichés, mêlant les temporalités grâce au récit de Maximo à son neveu Hugo, Acapulco réussit surtout à faire exister à l’écran ses nombreux personnages, de Memo, l’acolyte fantaisiste et séducteur, aux deux antagonistes Chad et Hector, en passant par Julia, Don Pablo, Nora et Sara, tous profondément humains et touchants. En déjouant joliment les attentes dans son dernier épisode et en contrariant les espoirs professionnels et sentimentaux de son héros, Acapulco parvient à dépasser son statut de petite série mignonnette et promet déjà de belles surprises pour sa prochaine saison.


Master of None (saison 3) – Moments in Love

Quatre ans après la diffusion de sa deuxième saisonMaster of None a débarqué ce printemps sur nos petits écrans dans l’indifférence générale. Aziz Ansari n’a pourtant rien perdu de sa sensibilité à fleur de peau et de son talent fou pour peindre les maux d’aujourd’hui. Dans une succession de plans fixes à la simplicité ravageuse et à la beauté fulgurante, la série dévoile le quotidien de Denise et de son épouse Alicia, de leur complicité amoureuse à leur déchirement, en passant par leurs espoirs de fonder une famille, leurs rêves professionnels, leurs regrets et leurs désillusions. Avec une immense pudeur, un réalisme prégnant et sans une once de revendication, la série devient une grande œuvre mélancolique et politique sur l’accomplissement de soi et le temps qui passe. À la fois audacieuse dans sa forme et profondément contemporaine dans son sujet, Moments in Love est sans aucun doute l’une des plus belles propositions de l’année.

⇒ Lire la critique complète


Trying (saison 2)

Début 2020, Trying avait fait une petite apparition miraculeuse sur Apple TV+, illuminant tout sur son passage. Pour sa deuxième saison, la série redouble de tendresse et continue de nous conter avec beaucoup de sensibilité les mésaventures de Jason et Nikki, dans leur parcours périlleux pour adopter un enfant. Jamais pessimiste, souvent émouvante, avec un humour british qui frappe toujours juste, Trying capte le quotidien dans son plus simple appareil, des petites frustrations aux grandes désillusions rencontrées à tout âge de la vie. Dans cette saison encore meilleure que la première, Trying pousse l’identification du spectateur encore plus loin et nous offre surtout de vrais petits chefs-d’œuvre de télévision, grâce à huit nouveaux épisodes fabuleux parfaitement maîtrisés formellement et émotionnellement. Alors que Trying devrait revenir pour une troisième saison, il ne nous reste plus qu’à espérer qu’elle fasse partie de ces séries rares qui ne cessent de se bonifier avec le temps.


Dispatches from Elsewhere (saison 1)

Avec Dispatches From Elsewhere, Jason Segel nous livre sa conception d’un ailleurs séduisant et nous invite à réenchanter notre réalité. Dans une ambiance déconcertante et aérienne qui ne manque pas d’impliquer le spectateur dès les premières secondes, la série nous plonge dans les destins ordinaires de Peter, Simone, Janice et Fredwynn, quatre protagonistes qui n’ont de cesse de passer à côté de l’essentiel et ont tous besoin d’une petite étincelle pour sortir de leur torpeur. Impliqués ensemble dans un jeu de piste mystérieux, ils devront s’unir pour apprendre à savourer la vie à chaque instant. Si la bizarrerie et la confusion s’installent rapidement dans cette quête de sens effrénée, la poésie finit pourtant par envahir le cadre. Par ses fulgurances et ses moments suspendus, Dispatches from Elsewhere nous apprend à regarder autrement ce qui se trouve autour de nous, en réintégrant la beauté et l’inattendu dans nos vies devenues ternes et répétitives.

⇒ Lire la critique complète


L’Attaque des Titans (4 saisons)

Adaptée du manga écrit par Hajime Isayama, la série L’Attaque des Titans a incontestablement aligné tous les atouts pour marquer l’année 2021. En mettant en scène une humanité décimée dans un univers post-apocalyptique nimbé de mystères, la série fait preuve d’une inventivité, d’une intensité et d’une profondeur folles. Dépassant largement son statut horrifique, L’Attaque des Titans maîtrise parfaitement ses effets visuels comme affectifs, et se révèle maîtresse dans l’art de sonder les angoisses humaines les plus enfouies et les instincts de survie les plus aiguisés. L’émotion et l’implication du spectateur peuvent alors naître pleinement, portées par des protagonistes aux personnalités marquantes et aux destins bouleversants. Impossible alors de ne pas s’attacher viscéralement à cette série singulière et poignante qui, en mêlant la terreur à la poésie, la monstruosité à l’humanité, la violence à l’espérance, devient une grande fresque politique sur la condition humaine dans toutes ses contradictions, dans sa beauté comme dans ses abominations.

⇒ Lire la critique complète


Une réflexion sur « Les meilleures séries vues en 2021 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s