3 comédies musicales pour voyager autour du monde

À mesure que nos espaces vitaux se restreignent, nos rêves de voyages, eux, s’épanouissent. En ces temps où la mobilité internationale reste encore impossible, rien de mieux que le cinéma pour nous mener vers des terres plus ou moins lointaines. À travers les âges, la comédie musicale s’est plu à explorer, en décors réels ou en carton-pâte, des villes mythiques ou des lieux plus pittoresques. À Rochefort avec les Demoiselles, dans les rues de Los Angeles dans La La Land, en terres celtes dans Sing Street ou Brigadoon, les comédies musicales ont toujours parcouru le monde pour mieux créer l’évasion. S’imprégnant des ambiances propres aux villes qu’ils mettent en scène, les films de cette liste nous mèneront vers d’autres horizons tout aussi enchanteurs.


Un Américain à Paris ~ Vincente Minnelli

Réputé pour ses comédies musicales majestueuses, Vincente Minnelli tient peut-être avec Un Américain à Paris son chef-d’oeuvre absolu. Dans une Ville Lumière merveilleusement reconstituée, le film s’attarde sur le destin de trois artistes américains venus tenter leur chance dans la capitale française. L’un d’eux, incarné par un Gene Kelly plus fringant que jamais, est un peintre sans le sou condamné à vendre ses modestes productions dans les rues de Montmartre. Mêlant romantisme ravageur et amour de l’art, Un Américain à Paris est un film somptueux et onirique, traversé par des numéros de danse inoubliables, par la musique grandiose de George Gershwin et par l’alchimie magnétique de ses deux acteurs principaux. Grâce à un ballet final ahurissant de maîtrise et d’inventivité, où s’embrassent dans un véritable feu d’artifices esthétique picturale, harmonie des corps et euphorie mélancolique, le film n’a pas manqué de se hisser au rang des grands classiques, symbole incontournable de l’âge d’or des comédies musicales américaines.


La Mélodie du bonheur ~ Robert Wise

Rares ont été les films à affirmer leur statut populaire et familial aussi bien que La Mélodie du bonheur. Au pied des sublimes montagnes autrichiennes, dans le cœur de Salzbourg, le film suit le destin extraordinaire de Maria, une jeune nonne qui hésite encore entre sa dévotion chrétienne et la liberté du monde extérieur. Avec ses chansons entraînantes, sa légèreté apparente et la candeur absolue de Julie Andrews (légendaire Mary Poppins !), La Mélodie du bonheur est une grande fresque romantique et enjouée, habitée de personnages attachants et d’une immense générosité. Derrière son vernis pur et bon enfant, le film cache cependant une part sombre de notre Histoire, puisqu’il dépeint subtilement la période de l’Anschluss, dans une Autriche grandement menacée par l’ombre de l’Allemagne nazie. Sur près de trois heures, Robert Wise nous offre un concentré d’innocence et de bonne humeur communicative, pour un classique indémodable, résolument optimiste et bienfaisant, idéal pour réchauffer les cœurs et faire renaître les sourires.


Chicago ~ Rob Marshall

De plus en plus rare sur nos écrans actuels, la comédie musicale a connu un certain rebond dans les années 2000, avec les sorties notamment de Moulin rouge!, Mamma Mia! et surtout Chicago. Adapté du spectacle mis en scène à Broadway par Bob Fosse, le film a su redonner au genre toutes ses lettres de noblesse. Ici, Chicago n’est plus la capitale mondiale du crime organisé, mais le lieu où les rêves de gloire se heurtent à des médias impitoyables et à un système judiciaire corrompu. Avec ses numéros fantasmés, son caractère théâtral tout à fait assumé et ses chansons entêtantes devenues incontournables (entre autres, All That Jazz, Cell Block Tango et Nowadays), Chicago est un véritable spectacle visuel et musical à la virtuosité ébouriffante. Superbement mis en scène, porté par une Renée Zellweger et une Catherine Zeta-Jones tout simplement éblouissantes, ce musical rétro et glamour rend sublimement hommage aux grandes heures de Broadway et reste une référence en la matière pour quiconque aime se laisser gagner par l’effervescence des films musicaux.

4 réflexions sur « 3 comédies musicales pour voyager autour du monde »

    1. Très beau film que je découvre bien tard ! Et oui, c’est malheureusement l’occasion de rendre hommage au grand Christopher Plummer…
      J’ai eu un coup de coeur absolu pour Un Américain à Paris, que je n’avais jamais vu non plus. Du grand Gene Kelly, et un final éblouissant. Peut-être le plus beau film vu depuis bien longtemps.
      Il faut absolument que je revoie West Side Story, qui fait partie de mes trop lointains souvenirs !

      Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Frédéric ! Eh oui, ça nous ferait pourtant du bien de voir de nouvelles comédies musicales en ce moment ! J’en ai découvert beaucoup dernièrement et ça fait un bien fou !
      Passe une bonne soirée Frédéric, et profite bien de la neige en Bretagne ! 😊❄☃️

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s