La Fameuse invasion des ours en Sicile ~ Lorenzo Mattotti

Si le Festival de Cannes paraît encore un peu réticent à montrer des films d’animation dans la compétition de la Sélection Officielle, d’autres sélections se chargent de rendre honneur à ce genre pourtant si fédérateur. Après Les Hirondelles de Kaboul présenté à Un Certain regard et J’ai perdu mon corps, film choc de la Semaine de la critique, c’est au tour de La Fameuse invasion des ours en Sicile de faire son apparition sur nos écrans quelques mois après le festival. Ce film venu tout droit d’Italie, co-financé par le Pôle Image Magelis de la ville d’Angoulême, prouve que l’animation a bel et bien sa place dans un événement mondial tel que le Festival de Cannes.

En seulement quelques plans, le réalisateur Lorenzo Mattotti nous embarque dans un univers enchanteur, aux couleurs chatoyantes et aux paysages majestueux. Grâce au charme instantané de la langue italienne, à sa force graphique et au folklore qu’il convoque, La Fameuse invasion des ours en Sicile nous fait voyager pleinement, des sublimes montagnes occupées par la meute de Léonce au palais grandiose de l’affreux Grand-Duc de Sicile. Les graphismes sont en réalité si beaux que chaque image semble être un chef-d’œuvre de la peinture expressionniste.

Certaines séquences touchent même au sublime, notamment celles, oniriques, hantées par les fantômes des ours défunts et celle, cauchemardesque, où les montagnes esseulées se demandent pourquoi les ours ont abandonné leurs terres. Dans les scènes d’action comme dans les moments plus intimistes, le film ne faillit jamais esthétiquement, à tel point que le spectateur en prend plein les yeux, dans un déferlement imaginatif de burlesque, de fantasmagorie et de poésie.

Malheureusement, cette inventivité visuelle est aussi la grande faiblesse du film, puisqu’à force de foisonnement, elle finit par dévorer toute la substance du scénario. L’histoire de l’invasion des ours, contée de façon théâtrale par deux personnages tout au long du film, paraît souvent confuse et manque d’un véritable fond. Si la morale de fin semble délivrer un message primordial sur l’impossible cohabitation entre la civilisation et la nature et sur les vices de l’homme face à la pureté de l’état sauvage, l’intrigue, pourtant adaptée d’un roman de Dino Buzzati, ne parvient jamais à trouver le bon ton.

Tout en nous livrant une expérience artistique unique, La Fameuse invasion des ours en Sicile se laisse trop souvent dépasser par sa propre fantaisie pour emporter pleinement l’adhésion du spectateur. Reste tout de même un joli film d’animation dont l’on se souviendra comme d’un exercice formaliste et psychédélique plutôt engageant.


Film vu dans le cadre du Festival de Cannes 2019


 

Une réflexion sur « La Fameuse invasion des ours en Sicile ~ Lorenzo Mattotti »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s