Les Nouveaux héros ~ Chris Williams & Don Hall

Génération geek

Depuis quelques années, le dessin animé (et les productions Disney plus particulièrement) est entré dans une nouvelle ère : celle du film de geek, offrant ainsi une alternative aux films de princesses (Raiponce, La Reine des neiges, etc…). Les Mondes de Ralph nous a ainsi plongé au cœur d’un univers virtuel, inspiré des jeux vidéos les plus connus de la planète, tandis que La Grande aventure Lego rendait hommage aux célèbres briques du même nom et rencontra un immense succès, notamment auprès des cinéphiles. Aujourd’hui, Les Nouveaux héros, produit geek par excellence, semble confirmer la tendance et en marque même un petit apogée.

Les Nouveaux héros ne se contente pas de prendre uniquement pour sujet un jeu ou un jouet qui aurait marqué l’enfance de chaque adulte actuel. Le film porte en son sein, dans son imagerie comme dans son propos, tout un héritage cinématographique. Adapté d’un comics Marvel, manufacturé par quelques talents japonais, mené à bien par John Lasseter (directeur de Disney depuis 2006 mais avant tout créateur de Pixar), Les Nouveaux héros a de multiples identités. On y retrouve le film de super-héros adolescent, coloré et énergique façon Marvel (le méchant rappelant vivement le personnage d’Octopus du Spider-Man 2 de Sam Raimi), une passion scientifique et intellectuelle propre à certains mangas ainsi qu’une profondeur émotionnelle, dans l’humour comme dans le drame, dont seul les studios Pixar ont le secret. C’est dans son hybridité même que Les Nouveaux héros devient un film entier et totalement passionnant.

Sous toutes ces couches, la patte plus enfantine, voire féminine, de Disney vient un peu à manquer d’air, marquant un renouvellement prometteur. Finis les princesses, les grenouilles et les princes charmants : dans Les Nouveaux héros, les filles prennent enfin les devants et se montrent bien plus intrépides que ces messieurs, les relations amicales et familiales viennent remplacer les histoires d’amour à l’eau de rose et les chansons niaises sont éjectées en faveur d’Immortals, le nouveau tube électro-rock des Fall Out Boy. C’est à force d’évolutions de ce type que Disney pourra gagner en maturité et parfaitement s’inscrire dans l’air du temps.

Marqué de références multiples et d’une vigueur inédite pour les nouvelles technologies, Les Nouveaux héros vient aussi faire l’apologie de personnages surdoués. Après des années de clichés sur les geeks (des inadaptés sociaux de The Big Bang Theory aux scientifiques fous de Pacific Rim), c’est bel et bien le film d’animation qui est en train de les légitimer à l’écran, en cessant de les représenter comme d’éternels losers. Hiro Hamada, le héros principal du film, n’est autre qu’un gamin de 14 ans, petit génie passionné par la robotique, amené à intégrer une université de prestige malgré son jeune âge. De quoi assurer aux plus petits que la science est loin d’être ringarde, mais surtout de quoi conforter les adultes d’aujourd’hui qui ont oublié de grandir. Ces nouveaux héros de l’animation feront donc des heureux, toutes générations geeks confondues.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s