Baby Daddy ~ Dan Berendsen

Après le final décevant de How I Met Your Mother et face à un Big Bang Theory de plus en plus bancal, difficile de croire encore à la sitcom classique. Rires enregistrés, lieux récurrents et personnages stéréotypés forment une recette éprouvée qui semble avoir du mal à survivre aujourd’hui. Face à une modernisation de la série comique, Mon Oncle Charlie et les autres peinent à concurrencer leurs aînés (Friends et Seinfeld en tête), tandis que des séries telles que Community ou Brooklyn Nine-Nine prennent de plus en plus d’ampleur. Mais en 2012, un petit miracle passé inaperçu en France a vu le jour sur la chaîne ABC Family : Baby Daddy, une sitcom rafraîchissante et prometteuse créée par Dan Berendsen.

Faux-semblants

Au premier abord, Baby Daddy a tout de la série pour adolescents. Il faut dire que la carrière de ses acteurs n’est pas très glorieuse. À l’affiche de films tels que Piranha 2 et How High ou abonnés aux séries destinées à un public pré-pubère comme 90210 (série dérivée de Beverly Hills), Les Frères Scott ou La Vie de palace de Zack et Cody, Jean-Luc Bilodeau, Chelsea Kane, Derek Theler, Tahj Mowry et Melissa Peterman sont des acteurs proches des jeunes spectateurs américains. ABC Family, chaîne rattachée au groupe Disney et populaire chez les jeunes, n’arrange rien aux préjugés qui ont pu desservir la série auprès du public français. Mais une fois plongés dans la sitcom, les appréhensions disparaissent et le plaisir est bien là.

Car Baby Daddy n’est pas seulement un divertissement pour jeunes filles en fleurs ; il se pose également comme l’un des dignes héritiers de Friends. Parmi cette nouvelle bande d’amis composée de trois garçons (Ben le “baby daddy”, son frère Danny et leur colocataire Tucker) et trois filles (Riley, l’amie d’enfance des deux frères, Bonnie leur mère et Emma, la fille de Ben abandonnée par sa mère sur le pas de sa porte), chaque spectateur y trouvera son compte. Que ce soit sur le plan amoureux, professionnel ou parental, ces personnages attachants présentent tous des caractères humains et des préoccupations proches des nôtres. Par exemple, Ben devra choisir entre élever son enfant ou s’adonner à son activité préférée : courir les jupons. De leur côté, Riley et Tucker devront jouer des pieds et des mains pour exercer le métier de leurs rêves. Des “adulescents” en somme, confrontés aux responsabilités et aux désillusions du passage à l’âge adulte. Un âge représenté par Bonnie, véritable cougar décomplexée, qui se comporte sûrement comme la plus immature de la bande. Ayant eu ses enfants très tôt, Bonnie s’offre désormais une seconde jeunesse et papillonne de coeur en coeur. A partir de la saison 3, elle forme avec Tucker un duo désopilant qui permet à la série de s’éloigner de l’histoire d’amour centrale.

Je t’aime, moi non plus

Les relations amoureuses entre les personnages forment le principal motif de la série. Comme dans Friends ou How I Met Your Mother, les tribulations amoureuses des protagonistes tiennent le spectateur en haleine et permettent à la série de garder une audience régulière. Que serait Friends sans les éternelles querelles entre Ross et Rachel ? Que serait How I Met Your Mother sans l’indécision de Ted face à ses sentiments pour Robin ? Baby Daddy pousse le bouchon un peu plus loin et nous offre une sérénade à trois. D’un côté, Danny, éperdument amoureux de Riley depuis leur tendre enfance ; de l’autre, Ben qui ne cherche qu’à collectionner les filles et ne voit pas les sentiments que Riley éprouve à son égard. Ben et Riley tenteront une histoire ensemble, tandis que Danny plongera dans diverses relations sans parvenir à oublier la jeune femme. La fin de la saison 3 (la dernière en date) constitue de ce point de vue un climax sentimental : alors engagée dans une relation avec Ben, Riley commence à prendre conscience que Danny est peut-être l’homme qu’il lui faut.

Dans le dessin de ce triangle amoureux, quelques éléments sont empruntés à Friends : par exemple, Ben prend conscience des sentiments de Riley grâce à une vidéo du seizième anniversaire de la jeune femme, où il l’a humiliée publiquement. Une séquence qui rappelle la vidéo du bal de promo où Rachel pose un lapin au pauvre Ross. Dans les deux séries, la vidéo permet à l’être aimé de se racheter auprès de l’amoureux : Rachel prend conscience de son égoïsme et entame une relation avec Ross ; Ben se rend compte de sa méchanceté de l’époque et décide d’organiser une journée parfaite pour Riley (à la fin de laquelle ils échangeront leur premier baiser également). Aussi en référence à Friends, le passé douloureux de Riley, qui, comme Monica, était obèse à l’adolescence. Un signe distinctif qui permet de multiples plaisanteries à propos de son ancienne apparence. Le physique est d’ailleurs la principale source d’humour. Que ce soit la petite taille de Tucker ou, au contraire, la force et la grandeur de Danny, les caractéristiques physiques des personnages permettent un humour facile mais efficace.

Modern Family

Un autre point fort de la série réside dans ses touches de tendresse. Grâce au personnage d’Emma, le bébé de Ben, Baby Daddy prend une toute autre dimension et porte un discours sur la famille. Mettant en scène un jeune père célibataire, Baby Daddy se rapproche en cela de sa contemporaine Modern Family, en présentant une alternative à la famille classique. Aux côtés des familles recomposée, homosexuelle et nombreuse de Modern Family, la famille monoparentale de Baby Daddy s’inscrit dans l’air du temps. Dans le monde d’aujourd’hui, un père irresponsable mais aimant, accompagné de sa bande d’amis déjantée, vaut bien plus que deux parents de sexes opposés pour élever un enfant et l’envelopper dans un cocon rempli d’amour.

Avec ses situations cocasses et ses personnages attachants, Baby Daddy s’inscrit dans une volonté d’hommage aux grandes sitcoms. Ses trois premières saisons prometteuses parviennent à redonner espoir dans la série comique classique. Reste désormais à savoir si Baby Daddy fera un parcours sans faute comme Friends, ou si, tel How I Met Your Mother, sa quatrième saison marquera la fin de nos grandes espérances.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s